Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voyage - Page 2

  • Une semaine à Marseille : le ferry-boite (le ferry-boat)

    MarseilleMarseilleMarseilleMarseilleMarseilleMarseilleEn face du café de la marine.

    Maintenant à propulsion électrique.

    Par grande chaleur, c'est bien pratique ! quand le vent ne souffle pas trop fort.

  • Une semaine à Marseille en juin, notre rue et notre appartement

    MarseilleDépart de Nantes avec Ryanair (autour de 70 euros AR pour deux ! L'avion était plein à l'aller comme au retour. Quant au train ... la SNCF sous peu va nous proposer de passer par Paris. Une nouvelle version du "22 à Asnières". Ah l'aménagement du territoire ! ce n'était pas dans les programmes des candidats à la présidence de notre République)

    Quand nous sommes arrivés à Marignane, il faisait 30° C à 9 heures. On a eu 7 jours de ciel bleu. Pourquoi aller loin chercher le soleil et de quoi visiter ? En plus on avait à côté de chez nous des concerts, un festival de danses...

    Nous avons loué un appartement au Panier, à 3 minutes du Vieux Port, rue Caisserie. 400 euros la semaine. Avec vue sur les mats des bâteaux et sur l'abbaye St Victor.Marseille

    L'escalier de l'immeuble prépare aux balades dans les calanques.

     

    Des photos prises dans la rue, en allant vers la Canebière.

    MarseilleMarseilleMarseille

    Marseille

    238.JPG237.JPGMarseilleMarseilleMarseille

  • Rome, camionnette

    Rome, camionnette

  • Naples, un marque-page de la librairie Guida, la carrière d'un camoriste

    camora, Naples, Italie, dessin humoristique

    8 ans, cours de formation

    12 ans, on a du travail

    16 ans, profession libérale

    25 ans, case intégration

    Seule la littérature te changera la carrière

  • Venise : trois blogs : Nenetira Micio, Mes carnet vénitiens, ma Venise

    http://venetiamicio.blogspot.com/

    http://mescarnetsvenitiens.blogspot.com/

    http://mavenise.blogspot.com/

  • Naples, Rome : des livres pour préparer le voyage

    - Tom Behan, Enquête sur la Camora, Naples et ses réseaux mafieux, autrement, frontières

    - Gilda Piersanti, Rouge abattoir, Policier, Pcket (se passe à Rome, une réflexion  sur l'histoire politique récente de l'Italie)

    - Shirley Hazzard, La baie de midi, Gallimard, roman (baie de Naples, l'auteur a eu le National Book Award)

    - Catherine Brice, Histoire de Rome et des Romains de Napoléon Ier à nos jours, Perrin

    - Elsa Morante, L'Isola di Arturo.

  • Naples, Napoli : citations extraites de Naples 44 de Norman Lewis

    Phébus, libretto

    - " Ce que nous avons vu, nous, c'est l'anarchie engendrée par l'incompétence et la lâcheté dont le commandement fut le premier a donner l'exemple. Aujourd'hui encore, je me demande ce qui a empêché les Allemands de nous exterminer. "

    - "on nous a annoncé qu'il n'y avait plus de place pour nous. Plus tard, nous avons vu la voiture s'en aller, chargée de caisses de vin."

    - " La palme de l'ineptie revient à ce procès-verbal pompeusement intitulé "Usage illicite de télescope". Il s'agissait en réalité du fragment d'une conversation interceptée entre deux amants, et dans laquelle la fille disait : " Je ne peux pas te voir aujourd'hui, car mon mari est là, mais je t'admirerai comme toujours à travers le télescope de l'amour."

     

    - "Il était avocat, un parmi les 4000 que comptait Naples, dont 90% - excédant largement les besoins des tribunaux - n'avaient jamais plaidé et vivaient pour la plupart dans un dénuement extrême. "

     

    - " Les parents sont prêts à se saigner aux quatre veines juequ'à ce que leur rejeton puisse être désigné par le titre éminemment respectable d'Avvocato ou de Dottore. "

     

    - "Non sans fierté, il confessa avoir été recruté pour tenir le rôle de zio di Roma - l'oncle de Rome - à l'occasion de maintes funérailles.  [...] L'oncle de Rome est l'un des personnages les populaires de cette farce. [...] ses condoléances empreintes de retenue et de distinction rempèrent comme il sied l'expression théâtrale de la douleur napolitaine."

     

    - " Jamais il n'employait le pronom personnel de la troisième personne du singulier lui [...] mais egli, ainsi qu'on le fait dans les manuels scolaires. "

     

    - "Les homme faisaient le baisemain aux dames, se donnaient les uns aux autres de l' "excellent ami", et chacun revenait à l'ancienne forme de politesse lei au lieu du voi franc et massif imposé par les fascistes. "

     

    - "san Rocco, le saint patron du coitus reservatus, que l'on trouvait dans toutes les boutiques d'objets religieux."

     

    - " Des gamins dépenaillés, au regard inquisteur et à la mine farouche - les fameux scugnizzi de Naples "

     

    - "le sanguinaccio, sorte de boudin de porc cuisiné avec du chocolat et des herbes. "

     

    - "Comme disent les Italiens, nous sommes fottuti : nous nous sommes fait couillonner."

     

    - "don Enrico [...] enfonçait à l'occasion la main dans la poche de son pantalon et d'un geste étrange se touchait les testicules lorsqu'il voyait un étranger [...] ce geste servait à conjurer le mauvais sort. "

     

    - "Eh già" [...]C'est l'une de ces expressions italiennes dépourvues de sens mais utilisées à tout bout de champ, en invocation de la fatalité. "

     

    - "Naples, le plus grand village de la planète, est subdiviés en toute une série de villages plus petits, les rioni, qui sont comme autant de familles nombreuses. "

  • Vélos à Paris

    Paris, vélosOn peut voir encore de telle scènes en Asie. Mais dépêchez-vous...

  • " Conduire assis est, à Venise, une honte "

    P. Morand in Venises

  • " A Venise, la rue est un palais sans toit "

    P. Morand in Venises