Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • L'îlot familles et ses vélos

    véloGrace à ce vélo et son inscription, j'ai découvert

    http://www.ilot-familles.com/location-de-cycles-familiaux

  • Per l'an que ven, si sem pas mai, que siam pas mins.

     

    Coma disiam antan dins lo Limosi per l'anheu... 
    Per l'an que ven, si sem pas mai, que siam pas mins.
    e per un pauc de bonhur...
    Quo sia l'annada de las grossas prunas, quand très fam lo sac!


    Voeux reçus d'un Arédien
  • Ne coupez pas les fils et fibres optiques !

    Cette photo vous montre une cavité où on accède aux fils des réseaux téléphoniques et internet. Il suffit de soulever des plaques de ciment (par exemple avec une pioche) et vous voyez cela. J'ai pu voir sans utiliser d'outil car des ouvriers installaient de la fibre optique pour un opérateur téléphonique bien connu. Je fus stupéfait par la pagaille qu'il y avait là dedans. De plus, vous pouvez voir sur la photo, des plaques de ciment se sont détachées. J'ai appris que des opérateurs n'ont même pas enlevé leurs cables anciens dont ils ne se servent plus. A Paris, on trouve de telles cavités avec trois étages.

    C'est France Télécom qui loue ces trous aux opérateurs. Manifestement, FT ne s'occupe plus d'entretenir. Et donc personne n'entretient. Les loueurs n'entretiennent pas.

    F.T. fait du buisinesse ! la France sans usine, la France sans ouvriers, c'est le top du top du management moderne. F.T. vit sur les investissements financés par l'impôt. C'est un peu comme ce qui s'est passé en URSS quand l'URSS est morte. On a mauvais esprit ! On voit bien que nous ne sortons pas d'une école de management.

    Dans mon petit village limousin en Dordogne, le téléphone portable marche mal. Alors j'ai fait installer par FT une ligne fixe. Elle n'a jamais marché. J'ai prévenu F.T. qui m'a dit qu'ils pouvaient faire venir une entreprise mais que je devais payer ! "Ils" n'y sont pour rien ! "ils" m'ont dit que ce ne sont pas eux qui ont installé. J'ai écrit à 4 députés. En vain, si ce n'est qu'ils ont écrit à FT et que FT m'a donné l'adresse où réclamer. Et ça continue ! des voisins ont vécu la même aventure.

    Un ancien de FT m'a raconté qu'avant - dans un autre siècle de la vieille Europe comme disait Bush - , il y avait vérification systématique appronfondie d'une installation sur x installations. Si quelque chose n'était pas conforme, ne marchait pas, toutes les x installations étaient passées au peigne fin. Un truc de service public à la con, n'est-ce pas !

    Que va-t-il se passer quand tout le réseau des trous va être complétement en décrépitude ?

    Ah ! peut-être qu'on va nous faire le coup de l'écologie et du développement durable : des emplois, du businesse à la clé. Tiens, où va-t-on acheter le matériel de travaux "publics" (privés ?!) pour faire ces travaux ?

    J'en viens maintenant à la sécurité des communications, à leur confidentialité etc.

    Jusqu'à présent il ne semble y avoir que les voleurs de métaux qui ont découvert qu'il est facile de faire sa grosse pelote en ouvrant ces cases. Et il n'est pas obligatoire de faire cela en pleine ville. Il y a des endroits discrets où ne passe pas grand monde la nuit.

    Je n'en dis pas plus...

    Il y a un sécurité. Si vous croyant revenu à l'Occupation, vous jouez le terroriste et coupez un fil, l'opérateur va le savoir. Mais quel sera le délai d'intervention ? ...


    Au fait, ouf, notre Etat dispose d'un réseau secret. Ouf, on a eu chaud !

    Bon, secret, secret... ce ne sont pas nos ministres qui ont fait les trous et tiré les fils. Secret partagé, secret usé.

    http://paris-ile-de-france.france3.fr/info/un-plan-de-lutte-contre-le-vol-de-cables--68151332.html

    réseaux téléphonique, internet

  • Art cycliste

    Le nouveau local de Vélocampus est maintenant aménagé. Facile à trouver, en face de la patinoire du Petit Port.

    Et quand il fait tempête et qu'il pleut averse, on peut continuer à faire du vélo ... les pinceaux dans l'eau. Et vive l'aqua relle !

    vélos

    aquarelle, Nantes, vélos

    fourches

  • Vélorution à Nantes

    vélorution, Nantesvélorution, Nantesvélorution, Nantes, place GraslinQuel plaisir que de rouler peinard dans les rues de Nantes !

    et faire la révolution Place Graslin !

     

    Un tour, deux tours, trois tours et on se croirait dans un vélodrome. Il manquait la claque pour se croire aux 6 jours !

     

    On est loin de l'Allemagne, de la Belgique, de la Hollande !

     

    et pourtant, les Allemands, la voiture, ils connaissent !

  • Le château de Hautefort dans le feuilleton Rani

     

     château de Hautefort

     

    Hier soir sur la 2 commençait le feuilleton Rani qui commençait par une vue du château de Hautefort où allait se dérouler le premier épisode.
    http://www.sudouest.fr/2011/03/16/de-l-inde-au-perigord-343784-756.php
    http://web.mac.com/o.schmitt/UN_JOUR_CHEZ_NOUS/Le_Blog/Entr%C3%A9es/2011/4/17_L%E2%80%99AVENTURE_RANI.html

    "Parlez-nous du travail à entreprendre en France pour redonner à un lieu comme le château d’Hautefort un aspect d’époque :
    Le château d’Hautefort est un décor “clefs en main”. Il a été achevé au XVIIe siècle, Rani se déroule en 1750, il est donc de la bonne période et, de plus, meublé d’époque. Mais il a fallu masquer toutes les prises électriques, les interrupteurs, les alarmes, les gouttières en plomb, et changer parfois le mobilier et quelques peintures du XIXe. Le plus délicat a été de remplacer toutes les bougies des sublimes lustres par nos ampoules-bougies qui vacillent comme de vraies bougies. Le château ayant pris feu il y a quelques années, par sécurité j’ai engagé un assistant déco dédié à cet aspect, et deux pompiers étaient présents lors du tournage. "
    source : http://programmes.france2.fr/rani/index.php?page=article&numsite=8186&id_rubrique=8204&id_article=28784



    J'ai reçu une première "critique" :

    " J'ai aimé le côté très romanesque du téléfilm : ça rappelle les grands romans de l'abbé Prévost, avec enfant naturel, ministres véreux, passages secrets, déportations aux colonies... il ne manque que le naufrage en mer (sans doute dans un prochain épisode). J'ai moins goûté le côté un peu racoleur du film : femmes qui se battent, viols en gros plan. Mais il est vrai que cela aussi fait partie des romans de l'abbé Prévost. Le passage que j'ai préféré, c'est la vision de Mahé, aux Indes, et la maison de prostitution. "l'abbé Prévost" est le nom légué par la tradition littéraire, et par l'école. On doit l’appeler par son "vrai" nom complet : Prévost d'Exiles."

    Ce feuilleton n'est arrivé que troisième en nombre de téléspectateurs. Ben, de nos intellos (et dire que ce terme est devenu une insulte ! triste, triste ! mais il y a un peu la faute des ...) critiqueront. Et ils iront dans le sens du vent. Voyez ce qui est passé devant ce feuilleton.
    Bien sûr on peut critiquer le genre et je n'ai pas l'habitude de lire ces histoires. Et on ne peut sortir Autant en emporte le vent tous les ans ! Mais quid des émissions qui ont eu beaucoup plus d'audience ?

    Tout ça me rappelle qu'après 68, à la Cité U, dans la salle de télé, il fallait se bagarrer pour que l'émission sélectionnée ne soit pas de celles qui allaient annoncer les émissions de "prime time" en rose bonbon et claque commandée. Et dire que d'aucuns disaient "non à la société de con sommation !" On a vu la suite.